Quel rôle pour l’ingénierie constitutionnelle et institutionnelle ?

Quel rôle pour l’ingénierie constitutionnelle et institutionnelle ?

La présente étude (accessible ici) jette un éclairage nouveau sur les chantiers constitutionnels et institutionnels visant à la prévention des conflits, en Afrique et plus généralement dans les pays du Sud.

Son actualité est grande tant, selon les propres mots de l’auteur, «la tentation n’a pas disparu de se désintéresser de la question institutionnelle pour des pays, ceux du sud et plus particulièrement d’Afrique, jugés comme appartenant à un monde à part, théâtre de toutes les tragédies et malédictions dont l’origine serait structurelle rendant sinon inopérantes du moins secondaires les recherches, réflexions et réformes pour sortir d’une impasse dans laquelle ils semblent s’être enfermés».

Rédigée par Jean du Bois de Gaudusson, Professeur émérite de droit public et Président honoraire de l’Université Montesquieu Bordeaux IV, elle a été publiée in : Prévention des crises et promotion de la paix, Volume III : Déterminants des conflits et nouvelles formes de prévention, sous la direction de Jean–Pierre Vettovaglia, co-édité par Jean du Bois de Gaudusson, Christine Desouches, Joseph Maïla, André Salifou, Georges Tsaï et Pierre-André Wiltzer. Préface de Abdou Diouf, éditions Bruylant, 2013.

Nous la reproduisons ici avec l’aimable autorisation de son auteur.