Congo Brazzaville : Arrestation et détention arbitraire de Me Steve BAGNE

Tandis que commencent à arriver les délégations des différents barreaux et institutions internationales membres de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB) à l’occasion de la tenue de son 32ème congrès à Port-au-Prince, nous apprenons l’arrestation de notre confrère Steve BAGNE, avocat au barreau de Brazzaville, au mépris des règles protégeant le domicile professionnel de l’avocat ainsi qu’au mépris de la procédure de notification préalable de son Bâtonnier.

Son placement en détention provisoire par les services de la DGST et l’incapacité dans laquelle il se trouve de recevoir son traitement médical et d’être visité par son avocat suscite tout particulièrement l’indignation parmi les avocats présents en Haïti.

Par ailleurs, l’irruption des forces de police dans la salle d’audience de la Cour d’appel de Pointe-Noire à l’occasion d’une assemblée générale exceptionnelle des avocats de ce Barreau appelés à prendre position sur cette arrestation, porte une atteinte intolérable au principe de libre administration des avocats et remet en cause les fondements d’une société démocratique.

C’est pourquoi le Président et le Secrétaire général de la CIB, les Bâtonniers Jackson NGNIE KAMGA (Cameroun) et Bernard VATIER (Paris) ont adressé ce jour une lettre ouverte aux autorités congolais afin qu’elles prennent toutes les mesures qui s’imposent afin que notre confrère puisse retrouver au plus tôt la liberté et qu’il puisse ainsi continuer d’assumer son engagement au service de la justice.

La lettre ouverte est accessible ici.

Il y a fort à parier qu’en l’absence d’une libération rapide, l’ensemble des délégations présentes à Port-au-Prince prennent une résolution forte à l’occasion de l’assemblée générale de clôture du 32ème congrès de la CIB qui se tiendra ce vendredi 8 décembre 2017 et qu’ils donnent toute la publicité nécessaire à faire cesser cette situation dans les plus brefs délais.