Skip to main content

VISA

Vous trouverez, sur cette page, les informations relatives aux procédures de demande de visa pour vous rendre au congrès de Martinique.

Si vous n’avez pas une nationalité européenne et souhaitez voyager en Martinique pour un court séjour, vous devez obtenir non pas un visa Schengen, mais un visa de court séjour spécifique : Visa Outre-mer.

Vous pouvez vous rendre sur l’application ci-dessous opéré par France-Visa pour :

  • Vérifier les conditions liées au séjour en Martinique au regard de mon pays de nationalité ou de résidence.
  • Connaître les conditions spécifiques à l’obtention d’un Visa Outre-mer (si j’en ai besoin).
  • Déposer ma demande en ligne sur France-Visa
Accès France-Visa

Où et quand introduire ma demande de visa ?

Par précaution, j’introduis ma demande de visa , avant le 31/04/2024. Il est donc prudent de se renseigner dès à présent auprès du poste diplomatique français compétent pour déterminer où la demande doit être introduite et s’assurer qu’un rendez-vous peut être fixé auprès du poste diplomatique ou de la société qui réceptionne les demandes de visa pour le compte de ce poste, avant le 31/08/2024.

Je vérifie où ma demande de visa doit être introduite

INFORMATIONS UTILES POUR MON DOSSIER

Mes conditions pour ma demande de visa

Ma demande de visa ne sera recevable qu’aux conditions suivantes :

  • Présentation d’un formulaire de demande rempli et comportant une signature manuscrite
  • Présentation d’un document de voyage (passeport)
    • En cours de validité au moins trois mois après le départ prévu de l’espace Schengen
    • Délivré il y a moins de dix ans
    • Avec encore au moins deux pages libres
    • Reconnu par les Etats Schengen
  • Présentation d’une photographie
  • Paiement des droits de visa
  • Recueil des identifiants biométriques

Documents justifiant l’objet et les conditions de mon séjour en Martinique :

Ma demande de visa ne sera acceptée que si je produis tous les documents justifiant l’objet et les conditions de mon séjour en Martinique :

  • La preuve de mon inscription au Congrès de la CIB et la copie du programme ;
  • Une invitation personnalisée délivrée par Madame la bâtonnière du Barreau de Martinique, qui me sera automatiquement délivrée si je le sollicite dans le formulaire d’inscription ;
  • La copie de ma carte d’avocat(e) et/ou une attestation d’inscription au Tableau ;
  • La copie de la réservation de l’hôtel ou de l’attestation de mon hôte confirmant m’accueillir dans sa demeure aux dates indiquées ;
  • La preuve que je dispose de moyens de subsistance pour la durée de mon séjour.
    Je dois démontrer que je dispose personnellement d’au moins 95 euros par jour en cas de séjour à l’hôtel, et d’au moins 45 euros par jour en cas d’hébergement chez un particulier.
    Les justificatifs des moyens de subsistance personnels généralement acceptés sont :

    • Des relevés bancaires récents indiquant des mouvements durant les 3 mois précédant la demande de visa, au moins. En cas de dépôt récent d’une (importante) somme d’argent attestée par un relevé bancaire, il est recommandé de justifier l’origine de cette somme.
    • Une carte de crédit et un relevé bancaire correspondant à cette carte;
    • Des chèques de voyage;
    • Un contrat de travail, ou une attestation d’emploi, et des fiches de salaires relatives aux 3 derniers mois au moins.
  • Si je ne dispose pas de moyens de subsistance personnels suffisants, je peux également faire appel à un garant, qui devra remplir un engagement de prise en charge.
  • Une assurance médicale de voyage, qui couvre les éventuels frais de rapatriement pour raison médicale, les frais de soins médicaux d’urgence, les frais de soins hospitaliers d’urgence et les frais de décès, pendant la durée de mon séjour dans l’espace Schengen, contractée dans mon pays de résidence, valable sur l’ensemble du territoire des États Schengen pendant toute la durée du séjour ou du transit prévu, et dont la couverture minimale est de 30.000 EUR.
  • Des garanties de retour dans le pays de résidence à la fin du séjour autorisé dans l’espace Schengen. L’objectif est de démontrer qu’il n’y a pas de risque d’immigration irrégulière après l’expiration du visa. Je produis donc un maximum de documents, démontrant mon ancrage dans mon pays de résidence habtiuel.
    • La présence de ma famille dans mon pays (acte d’état civil, composition de famille, etc.) ;
    • La preuve que j’ai un emploi stable (historique bancaire avec des montants réguliers, attestation d’emploi, preuve de la date d’inscription au barreau, preuve de la date de création du cabinet, preuve de mon statut d’associé au sein d’un cabinet, etc.).
    • La preuve que je dispose de revenus stables et réguliers. Par exemple, dans le cas d’une pension ou des loyers, je veille à prouver le montant perçu, l’origine des fonds, la régularité des versements sur un compte via un historique bancaire, etc.
    • La preuve que je dispose de biens immobiliers ou fonciers (une maison, un appartement, un terrain), avec des actes officiels.
    • La preuve que j’ai respecté mes précédentes demandes de visa en Europe.
    • Tout autre élément démontrant mon ancrage social fort dans mon pays de résidence.

Attention : Si la demande de visa couvre une période plus longue que le Congrès, il y a lieu de justifier les conditions et l’objet du séjour supplémentaire envisagé (invitation personnalisée, preuve du lien de parenté avec l’hôte, preuves de l’existence d’une relation commerciale ou professionnelle, confirmation de la réservation d’un voyage organisé, billet d’entrée à une manifestation sportive, etc.), l’hébergement durant cette période, les moyens de subsistance durant cette période, l’assurance médicale, les garanties de retour, etc.

En cas de refus, nous rembourserons la somme reçue pour votre inscription, déduction faite des frais de versement, si vous en faites la demande avant le 1er octobre.

Check-list des éléments à ne pas oublier :

  • Présenter un dossier complet dès la demande de visa ;
  • Conserver une copie de tous les documents déposés à l’appui de la demande de visa ;
  • Solliciter le visa pour la Martinique (et non pour un pays limitrophe) ;
  • Lors de votre arrivée, connaître l’essentiel du programme de la CIB et l’adresse de votre lieu de séjour, en cas de contrôle à l’aéroport ;
  • Lors de votre arrivée, avoir sur vous les preuves de vos ressources suffisantes (cartes de crédit, cash), en cas de contrôle à l’aéroport.